Épuisés de répéter NON sans cesse ?

NON, NON, NON ET NON !!! Non ! Ne touche pas à ceci… Non ! Ne fais pas ça.  Je t’ai dit non pour ceci… Non pour cela… Comme maman, je me surprends parfois à constater que ce petit mot de trois lettres est donc bien présent et est donc bien fatigant lorsqu’il arrive à nos oreilles… Vous le constatez aussi ?

J’ai quelques astuces pour vous afin que le quotidien devienne plus harmonieux plutôt que de répéter sans cesse NON ! sans qu’il y ait réellement d’impact sur les comportements de vos enfants. Vous savez, les enfants dans la petite enfance comprennent difficilement les négations avant d’atteindre un certain âge. Lorsque l’enfant entend : Non!  Ne touche pas à ma tasse de café… D’emblée, il entendra : TOUCHE à ma tasse de café. Et puis que se passe-t-il ? Oups, l’enfant va directement à destination et l’on doit ramasser quelques petits dégâts…  

Je vous partage ce truc simple, qui vous demandera certainement de vous recentrer à plusieurs reprises parce que le non fait partie instinctivement de notre quotidien chaque fois qu’une situation nous dérange.

Avec constance et persévérance, ce petit mot de trois lettres ne sera plus aussi présent qu’il l’était ! Il s’agit de modifier les tournures de phrases et de reformuler nos attentes à la positive.

Je vous conseille tout d’abord de nommer les comportements à adopter plutôt que ceux à proscrire. Par exemple : lorsqu’un enfant s’approche de votre tasse de café si vous avez tendance à lui dire NON ! Ne touche pas à ma tasse de café. C’est chaud, vous pourriez simplement reformuler la phrase en lui nommant ce à quoi l’on s’attend de lui : on REGARDE avec nos yeux la tasse de café ! C’est CHAUD. Et si vous voulez optimiser l’impact de votre intervention, avec beaucoup d’amour, l’on vient renforcer l’écoute de la consigne : WOW ! Comme tu es bon de regarder avec tes yeux !

L’enfant comprendra exactement ce que vous attendez de lui et en plus avec renforcement, il sera beaucoup plus tenté d’écouter les consignes parce que la consigne est claire et précise. Beaucoup plus satisfaisant pour l’enfant que d’entendre NON tout au long de la journée sans trop savoir pourquoi il se fait dire non en permanence.

Quelques petites reformulations de phrases toutes simples qui feront toute une différence.

Annie Normandin

Annie Normandin

Intervenante Familiale

Derniers articles:

Abonnez-vous à notre infolettre

Ne manquez pas nos prochains articles!
Scroll to Top