L’océan et la parentalité

Je nomme souvent aux familles auprès de qui j’interviens que la parentalité c’est comme naviguer à travers l’océan… 

Parfois doux et calme, on observe de loin ce magnifique paysage avec le sourire aux lèvres, puis le vent tourne rapidement et les vagues s’agitent… On ne sait pas combien de temps cela va durer ni pourquoi l’eau s’agite ainsi, mais le paysage finit par redevenir beau et silencieux.

Parfois, au loin, une tempête approche et il est clairement facile d’évaluer l’ampleur des dégâts qu’il y aura… On patiente, on attend que la tempête fasse ses dégâts et puis finalement, le vent fini par soufflé et ramener le calme. 

Chaque jour, la marée est haute et cache certaines facettes du rivage, et puis chaque jour elle est de nouveau basse et dénude toutes les vulnérabilités de son décor. 

Et lorsque l’on sent qu’on a le plein contrôle de notre barque sur cet océan, une vague vient parfois se briser de plein fouet sur notre visage. Tout ce qu’il y a à faire, c’est d’éponger l’excès d’eau et reprendre là où on en était rendu afin de naviguer jusqu’à ce que l’océan redevienne doux et calme. 

Vous ne pouvez pas toujours avoir le contrôle sur les évènements de votre vie familiale… Laissez-vous bercer par les vagues les plus douces, appréciez-les. Parfois, une personne de plus qui vous aidera à installer une bouée suffit pour ramener votre barque à la rive. Faites-lui confiance… 

Annie Normandin

Annie Normandin

Intervenante Familiale

Derniers articles:

Abonnez-vous à notre infolettre

Ne manquez pas nos prochains articles!
Scroll to Top